Variété de col de cygne à col de cygne: Informations sur les fleurs de salicaire à col de cygne


Par: Bonnie L. Grant, agricultrice urbaine certifiée

Il existe une grande variété de plantes vivaces pour votre bordure de jardin ou votre lit. La culture de la salicaire à col de cygne confère dimension et diversité à ces zones. Qu'est-ce que la salicaire à col de cygne? Salicaire à col de cygne (Lysimachia clethroides) est une plante herbacée avec un nom drôle et une résistance USDA des zones 3 à 8. Les fleurs de salicaire à col de cygne se cambrent de manière attrayante en grappes élancées et il est pratiquement infaillible dans la gestion et les soins.

Qu'est-ce que la salicaire à col de cygne?

La salicaire appartient à la famille Lythrum. La salicaire est disponible en rose, jaune, blanc et violet. Les variétés de salicaire violette sont considérées comme légèrement envahissantes dans certaines zones et la salicaire à col de cygne peut également être très agressive dans certaines régions. Il est sage de vérifier auprès de votre service de vulgarisation si votre variété convient à votre région.

Il existe plusieurs variétés de col de cygne de salicaire, mais la variété de salicaire de jardin est la plus recommandée pour la culture. Ceux-ci ont la courbure caractéristique à l'extrémité des tiges de fleurs de salicaire à col de cygne. En fait, la plante tire son nom descriptif des fleurs de salicaire à col de cygne sur leurs tiges arquées, qui portent un léger escroc à la fin.

La plante de salicaire à col de cygne a une croissance basse et se propage à environ 3 pieds (1 m.), Ce qui en fait une excellente couverture végétale. Il appartient à la même famille que les primevères et préfère les endroits ensoleillés à partiellement ensoleillés. Les feuilles sont minces et arrivent à un point et les fleurs de salicaire à col de cygne sont minuscules et blanches.

La plante vivace n'est pas originaire d'Amérique du Nord, mais s'est bien adaptée à la plupart des zones des États-Unis. La plante survit à l'hiver avec une couche de paillis autour de la base et les feuilles deviennent un or attrayant à l'automne.

Cultiver de la salicaire à col de cygne

C'est une plante extrêmement tolérante dont le seul problème est un sol sec. Choisissez un site riche sur lequel du compost ou de la litière de feuilles a été travaillé pour améliorer la texture du sol et la composition nutritive lors de la culture de la salicaire à col de cygne.

Ces plantes peuvent prendre le soleil ainsi qu'une ombre partielle.

Une fois planté, arrosez modérément dans le cadre d'un bon entretien de la salicaire à col de cygne.

Entretien de la salicaire à col de cygne

Si vous avez correctement préparé le sol avant la plantation, cette plante vivace ne nécessite aucun soin particulier. Il n'est pas sensible aux insectes ou aux maladies et peut résister aux températures froides avec une couche de paillis sur la zone racinaire de la plante.

Coupez les grappes usées pour rendre la plante plus belle et coupez toutes les tiges à moins de 2 pouces (5 cm) du sol à la fin de l'hiver. La nouvelle croissance printanière naîtra de la couronne et les fleurs apparaissent de juin à octobre.

Divisez la plante tous les trois ans pour une meilleure croissance. Le centre commencera à s'éteindre si vous ne déterrez pas la plante et ne la coupez pas en deux ou trois morceaux. Plantez chaque pièce pour de nouveaux affichages floraux. Les fleurs de salicaire à col de cygne sont attrayantes pour les papillons, alors parsemez les morceaux autour de votre paysage et profitez du spectacle.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le


Résidence d'Indianapolis - J'ai hérité d'une partie de cette plante envahissante, je pensais avoir tout creusé il y a quelques années, mais cette année, elle est de retour à côté de la maison comme des gangbusters!

Oui, c'est connu pour ça. Tout petit morceau de racine entraînera le retour de cette plante.

La persévérance est la clé pour s'en débarrasser. Creusez-le du mieux que vous pouvez, puis traitez la zone avec de l'eau bouillante. Veuillez noter que l'eau bouillante tuera toutes les plantes avec lesquelles elle entre en contact, alors n'en mettez pas sur les plantes que vous souhaitez conserver.

Après cela, gardez un œil attentif sur les germes égarés et retirez-les dès que vous les repérez.

Si c'est une zone qui ne vous dérange pas un peu de jachère, vous pouvez également étouffer les plantes avec d'épaisses couches de papier journal ou de carton.

Sujets les plus populaires

  • Recommandations d'usine
  • Plantes d'hibiscus
  • Des roses
  • Plantes de tomates
  • Figuier
  • Plantes de gardénia
  • Arbres de myrte crêpe
  • Pêchers
  • Citronniers
  • Plantes d'hortensias
  • Open2
  • Palmiers de sagou
  • Lutte contre les insectes nuisibles
  • Vignes de glycine
  • Buissons de houx
  • Plantes Calla Lily
  • Plantes de yucca
  • Plantes de courgettes
  • Buissons lilas
  • Problèmes de pelouse


Espèce de lysimachie, salicaire du col de cygne, salicaire du berger

Famille: Primulacées
Genre: Lysimachie (ly-si-MAK-ee-uh) (Info)
Espèce: cléthroïdes (klee-THROY-deez) (Info)
Synonyme:Bernardina clethroides
Synonyme:Lysimachia clethroides var. crassifoliosa
Synonyme:Lysimachia clethroides var. Sororia

Catégorie:

Besoins en eau:

Nécessite un sol toujours humide ne pas laisser sécher entre les arrosages

Exposition au soleil:

Feuillage:

Couleur du feuillage:

Hauteur:

Espacement:

Rusticité:

USDA Zone 3a: jusqu'à -39,9 ° C (-40 ° F)

USDA Zone 3b: jusqu'à -37,2 ° C (-35 ° F)

USDA Zone 4a: jusqu'à -34,4 ° C (-30 ° F)

USDA Zone 4b: jusqu'à -31,6 ° C (-25 ° F)

USDA Zone 5a: jusqu'à -28,8 ° C (-20 ° F)

USDA Zone 5b: jusqu'à -26,1 ° C (-15 ° F)

USDA Zone 6a: jusqu'à -23,3 ° C (-10 ° F)

USDA Zone 6b: jusqu'à -20,5 ° C (-5 ° F)

USDA Zone 7a: jusqu'à -17,7 ° C (0 ° F)

USDA Zone 7b: jusqu'à -14,9 ° C (5 ° F)

USDA Zone 8a: jusqu'à -12,2 ° C (10 ° F)

USDA Zone 8b: jusqu'à -9,4 ° C (15 ° F)

Où grandir:

Cultivez à l'extérieur toute l'année dans la zone de rusticité

Danger:

Couleur de fleur:

Caractéristiques de la floraison:

Taille de la fleur:

Temps de floraison:

Autres détails:

Peut être une mauvaise herbe nuisible ou envahissante

Exigences de pH du sol:

Information sur les brevets:

Méthodes de propagation:

En divisant les rhizomes, tubercules, bulbes ou bulbes (y compris les compensations)

Collecte de semences:

Laisser sécher les têtes de semences sur les plantes, retirer et récolter les graines

Régional

On dit que cette plante pousse à l'extérieur dans les régions suivantes:

Pont de Cornwall, Connecticut

Bloomfield Hills, Michigan

Minneapolis, Minnesota (2 rapports)

Munsonville, New Hampshire

Franklinton, Caroline du Nord

Gibsonville, Caroline du Nord

Statesville, Caroline du Nord

Wake Forest, Caroline du Nord

Winston Salem, Caroline du Nord

Notes des jardiniers:

Le 6 juillet 2016, Uncbuck de Wayne, IL a écrit:

Quand j'ai acheté ma maison pour la première fois en 1988, je pensais à quel point cette plante était belle dans les jardins de fleurs en terrasse - Trois ans plus tard, elle devenait incontrôlable et quatre ans après, je me suis lancée dans un programme d'éradication. La seule chose qu'il n'a pas évincée était le sumac vénéneux et les hémérocalles sauvages.

L'année dernière, après 20 ans à le tirer chaque été, je pensais qu'il était enfin parti pour de bon. Wellllllllll.

C'est baaaaack - donc cette année je fais une nouvelle approche - quand je le tire - tout cassé de racine je vois que je frappe avec mon blaster de nerprun - j'espère que cela tuera les racines

le blaster de nerprun semble l'avoir finalement éradiqué.

J'ai réussi à m'en débarrasser - yippee !! - mais (il y a toujours un mais) après. en savoir plus r ne pas pouvoir passer beaucoup de temps dans le jardin ces deux dernières années - c'est baaaaaaaack! J'aimerais savoir combien de temps la banque de graines persiste dans le sol. Mais pour l'instant, la guerre est de retour.

Quand j'ai acheté ma maison pour la première fois en 1988, je pensais à quel point cette plante était belle dans les jardins de fleurs en terrasse - Trois ans plus tard, elle devenait incontrôlable et quatre ans après, je me suis lancée dans un programme d'éradication. La seule chose qu'il n'a pas évincée était le sumac vénéneux et les hémérocalles sauvages.

L'année dernière, après 20 ans à le tirer chaque été, je pensais qu'il était enfin parti pour de bon. Wellllllllll.

C'est baaaaack - donc cette année je fais une nouvelle approche - quand je le tire - tout cassé de racine je vois que je frappe avec mon blaster de nerprun - j'espère que cela tuera les racines

le blaster de nerprun semble l'avoir finalement éradiqué.

J'ai réussi à m'en débarrasser - yippee !! - mais (il y a toujours un mais) après. en savoir plus r ne pas pouvoir passer beaucoup de temps dans le jardin ces deux dernières années - c'est baaaaaaaack! J'aimerais savoir combien de temps la banque de graines persiste dans le sol. Mais pour l'instant, la guerre est de retour.

Lorsque j'ai acheté ma maison pour la première fois en 1988, j'ai pensé à quel point cette plante était belle dans les jardins de fleurs en terrasse - Trois ans plus tard, elle devenait incontrôlable et quatre ans après, j'ai lancé un programme d'éradication. La seule chose qu'il n'a pas évincée était le sumac vénéneux et les hémérocalles sauvages.

L'année dernière, après 20 ans à le tirer chaque été, je pensais qu'il était enfin parti pour de bon. Wellllllllll.

C'est baaaaack - donc cette année je fais une nouvelle approche - quand je le tire - tout cassé de racine je vois que je frappe avec mon blaster de nerprun - j'espère que cela tuera les racines

le blaster de nerprun semble l'avoir finalement éradiqué.

J'ai réussi à m'en débarrasser - yippee !! - mais (il y a toujours un mais) après. en savoir plus r ne pas pouvoir passer beaucoup de temps dans le jardin ces deux dernières années - c'est baaaaaaaack! J'aimerais savoir combien de temps la banque de graines persiste dans le sol. Mais pour l'instant, la guerre est de retour.

Lorsque j'ai acheté ma maison pour la première fois en 1988, j'ai pensé à quel point cette plante était belle dans les jardins de fleurs en terrasse - Trois ans plus tard, elle devenait incontrôlable et quatre ans après, j'ai lancé un programme d'éradication. La seule chose qu'il n'a pas évincée était le sumac vénéneux et les hémérocalles sauvages.

L'année dernière, après 20 ans à le tirer chaque été, je pensais qu'il était enfin parti pour de bon. Wellllllllll.

C'est baaaaack - donc cette année je fais une nouvelle approche - quand je le tire - tout cassé de racine je vois que je frappe avec mon blaster de nerprun - j'espère que cela tuera les racines

le blaster de nerprun semble l'avoir finalement éradiqué.

J'ai réussi à m'en débarrasser - yippee !! - mais (il y a toujours un mais) après. en savoir plus r ne pas pouvoir passer beaucoup de temps dans le jardin ces deux dernières années - c'est baaaaaaaack! J'aimerais savoir combien de temps la banque de graines persiste dans le sol. Mais pour l'instant, la guerre est de retour.

Le 12 mai 2016, PLA de Philmont, NY a écrit:

J'ai cette plante dans un jardin semi-sauvage où elle se mélange avec des pulmonaires, du baume d'abeille, du gingembre sauvage, des cœurs saignants et du doux bois de ruf. Je les ai laissés se battre entre eux et le pulmonaire est en train de gagner. Certaines années, je ne vois même pas la salicaire du col de cygne fleurir parce que les cerfs la mangent si je ne continue pas à suivre un régime de pulvérisation. Je suis surpris d'entendre qu'il est si envahissant pour beaucoup. Peu de plantes sont capables de faire face à notre argile et à notre schiste, peut-être que cela et les cerfs en maraude le contrôlent.

Le 4 avril 2016, CarolMcKenzie d'Irvine, KY a écrit:

J'ai eu cette plante dans divers jardins du Wisconsin, et maintenant je suis dans le Kentucky, et j'en ai quelques-unes qui poussent sur une colline. Je sais ce que je veux faire, mais l'alternative est le sumac vénéneux et le chèvrefeuille japonais **** qui sévit sur une grande partie de ma superficie verticale. Je suis prêt à prendre le risque avec la salicaire du col de cygne, simplement parce que je n'y suis pas allergique, c'est plus joli que le chèvrefeuille, et je préfère garder un œil sur cela que les deux autres.

Le 24 juillet 2015, Bihoreau de Montréal,
Le Canada a écrit:

Un horticulteur de grande réputation l'a recommandé pour mon jardin ombragé, dans une longue étendue bordée de pavés de briques. Le mien va jusqu'à 6 pieds et les fleurs sont presque droites, pas tordues. Une nouvelle race peut-être?

Le 11 juillet 2015, coriaceous de ROSLINDALE, MA a écrit:

Cette espèce s'est naturalisée dans 15 états, mais n'est répertoriée comme écologiquement envahissante dans aucun état.

Dans le jardin, c'est un voyou agressif. Les rhizomes roses peu profonds se propagent très rapidement dans des conditions de croissance idéales, jusqu'à 4 'en une seule saison. Dans un sol mou et humide, ils sont facilement arrachés à moins qu'ils n'aient pénétré la motte d'une autre plante vivace. En sol lourd, bonne chance!

La description de Bihoreau ci-dessus ressemble à Veronicastrum virginicum, et non à la salicaire à col de cygne.

Le 11 juillet 2015, bettebet de Hudson Falls, NY a écrit:

C'est une plante attrayante avec de belles fleurs.
Et OUI c'est invasif. Juste une bonne chose si vous voulez une préparation minimale du sol pour une réhabilitation de pelouse ou de jardin.
Je me demande s'il est sécuritaire de planter à la base des érables? Ou brûler des arbres de brousse. Parfois, les plantes émettent des substances nocives et nuisent à d'autres plantations de cette façon. Quelqu'un a-t-il des informations si celui-ci le ferait?

Le 6 juillet 2015, bostonbrit de Brighton, MA a écrit:

Violemment invasif. Je viens de passer deux jours à essayer de l'éradiquer, mais je peux dire que je n'ai pas réussi - les racines se cassent trop facilement et je suis sûr que ce sera de retour. Jolies fleurs, mais ATTENTION!

Le 19 juillet 2014, gardenfairy12 de Marlborough, MA a écrit:

J'en ai vu une touffe dans un jardin à Dunkin Donuts et j'ai adoré son habitude, alors j'en ai acheté une et l'ai ajoutée à un lit avec de l'astilbe, des iris, des échinacées et des marguerites blanches. Il a rapidement pris le dessus! Alors je l'ai déplacé dans un lit à lui tout seul, qui était sur le flanc d'une colline avec des jonquilles au printemps. En trois ans, il a pris le contrôle de toute la zone. C'est magnifique qui fleurit en masse MAIS oui, c'est extrêmement invasif. Toutes les racines qui se répandent dans l'herbe sont tondues ou arrachées. Depuis 5 ans, il est sur ce site et se comporte de lui-même ... au départ, je pensais que si je le plantais avec d'autres choses, ils le résoudraient ... et quelqu'un deviendrait le gagnant. Cela gagnera à chaque fois. Alors méfiez-vous et ne plantez rien d'autre, et mettez-le dans un lit tout ce qui lui est propre. Les fleurs coupées sont belles et longues las. en savoir plus sur les arrangements.

Le 8 août 2012, scardinal d'Edmonton,
Le Canada a écrit:

La salicaire se multiplie par les coureurs sous le sol et peut devenir envahissante. Si vous ne voulez pas que les cols de cygne envahissent votre jardin, vous pouvez les planter dans un grand pot et l'enfoncer dans le sol, ou les planter dans un grand lit surélevé. S'il devient nécessaire de contrôler la propagation des plantes, vous pouvez creuser une croissance excessive sur les bords de la touffe. S'il n'est pas maintenu dans les limites, il prendra bientôt le relais et apparaîtra partout dans le jardin.

Le 26 mai 2012, Ike47 de Friendsville, TN a écrit:

J'ai emménagé dans ma maison actuelle il y a deux ans. J'ai trouvé un épais cercle de col de cygne poussant dans ma cour avant (la majeure partie de ma cour est une forêt mature des Appalaches). Le cercle mesure 12 à 15 pieds de diamètre et compte des centaines de fleurs de mai à juin. Les tiges florales sont particulièrement attrayantes. Il a fallu 2 ans pour découvrir ce qu'était cette plante, jusque-là je l'appelais tête de canard, car les tiges de fleurs courbées, lorsqu'elles sont en pleine floraison, ressemblent au profil d'une tête de canard pour moi. Le col de cygne a également du sens. Ils sont apparus ailleurs, mais si je les tondais à environ 6 pouces de hauteur, ils sont partis pendant quelques années. Je l'aime. Aucun entretien du tout, sauf quelques arrosages pendant les sécheresses estivales du sud.

Le 28 mars 2012, Warmenuf de Gibsonville, NC a écrit:

C'est un cas qui illustre mon dicton latin préféré: de gustibus non disputandum est - qui signifie «vous ne pouvez pas discuter du goût». Je l'aime bien, même si je suis définitivement d'accord sur ses qualités agressives! Ma fille m'a donné quelques plantes il y a plusieurs années et j'en ai transplanté dans d'autres parcelles de jardin. Il va fort dans son cadre d'origine, et aussi dans plusieurs endroits où je l'ai transplanté. Il n'a pas évincé les lys, les tulipes, les marguerites et autres fleurs dans son site d'origine, mais c'est définitivement un concurrent sérieux! Je suppose que c'est comme ceux qui aiment, et ceux qui détestent, les mimosas, un de mes arbres préférés!

Le 7 août 2011, ARourke de Springboro, OH a écrit:

J'ai trouvé cette plante poussant à l'état sauvage le long du Little Miami State et de la National Scenic River. Encore un autre envahissant dans l'environnement naturel!

Le 29 juin 2011, Lucille1 de Cochranville, PA a écrit:

Oh, mon Dieu, j'ai attendu trop longtemps pour contrôler cette plante. Avec le sol argileux de merde et les roches dans la cour latérale, il a fallu plusieurs années pour que cela devienne effrayant. ** Quelqu'un a-t-il une suggestion sur la profondeur et la hauteur d'une barrière que je devrais mettre en place pour arrêter la propagation? Est-ce que le bord émeraude de 4 po et le contrôle futur de l'egde suffiront? Je pense que j'ai besoin d'une barrière plus profonde. Ils ont l'air si jolis en fleurs à côté des hémérocalles oranges sauvages dans notre cour latérale. Mais je perds la cour latérale, alors que la zone continue pour se développer, et même les pauvres hémérocalles s'efforcent de tenir leur terrain. C'est donc l'heure des fouilles! J'ai décidé de laisser toute la zone fleurir ce mois-ci (si jolie), et j'ai offert les fleurs coupées à un ami fleuriste, car elles durer si longtemps dans le vase. Mais ensuite j'essaierai (encore) de coloniser la colline escarpée le long de la route avec ceux-ci, où je ne veux rien d'autre pour pousser. Les campagnols et autres rongeurs ont mangé les racines là-bas, quand J'ai essayé avant, mais certains ont survécu, alors je suppose que c'est une question de persévérance. Et je n'ai aucun scrupule maintenant à creuser autant que je peux. Mais - puis-je contrôler la saleté que je laisse dans la cour latérale avec une barrière ??

Le 16 juin 2011, 9C de Newport, NH a écrit:

Nous avions plusieurs grandes parcelles de jardin placées à flanc de colline il y a 4 ans. Les plantes vivaces à fleurs ont été presque immédiatement évincées par des plantes très hautes et dominantes qui poussent comme une jungle, presque un bloc de verdure impénétrable. Je viens de trouver la petite étiquette (dans le sol) indiquant ce qu'est ce ravageur: la salicaire à col de cygne. Même la balise déclare que c'est «invasif». . Cela fait 3 ans de travail acharné pour essayer de l'éradiquer - couper les tiges ressemblant à du bambou, arracher les plantes et creuser les racines du sol, et nettoyer les tiges mortes à la fin de chaque saison (sinon, elles s'empilent année après année. comme l'événement Tunguska!). Nous étions réduits à tout tondre - les jardins avaient disparu. Ce truc a peut-être semblé joli une fois, mais une fois qu'il sera retranché, vous aurez besoin d'un lance-flammes pour l'apprivoiser. en savoir plus t. MISÈRE!

Le 28 mai 2011, gardeningfun de Harpersfield, OH (Zone 5a) a écrit:

La plante est belle, mais elle est envahissante. Je suis en zone 5b dans un sol argileux lourd. Il ne s'est pas répandu du tout les 2 premières années. Puis il a commencé à se répandre, même dans de l'argile lourde. C'est une belle bordure, il suffit de l'ourler pour qu'elle ne puisse pas se propager.

Le 28 mai 2011, Bazuhi de Downers Grove, IL (Zone 5a) a écrit:

En ce moment, je vais aller avec le postif, j'ai entendu dire qu'il peut être invasif mais pour une raison quelconque, invasif ne fonctionne pas toujours dans mon jardin. J'avais reçu cette plante d'un ami alors qu'elle éclaircissait ses plantes en mai 2010. J'ai collé cette plante dans 2 zones où si elle décidait de prendre le relais et qu'elle se débrouillait bien à l'ombre, alors tant pis .. Allez-y. c'est tout ce que je peux dire. J'ai des zones où rien ne poussera à cause de l'ombre, le seul problème sera un sol humide, il ne l'obtiendra pas aussi souvent qu'il le voudrait. Jusqu'à présent, la plante est arrivée cette année et oui, il y a encore plus de pousses à venir, ce qui rend le groupe un peu plus grand. Une fois qu'il fleurit, je posterai plus d'informations sur sa hauteur, quand il fleurira et j'espère obtenir des photos intéressantes. Elle prévoit d'éclaircir davantage les plantes cette année, alors je. En savoir plus peut-être en ajouter encore plus.

Le 13 mai 2011, Margarita2 de Cincinnati, OH a écrit:

Le 13 mai 2011, Margarita2 à Cincinnati, OH a écrit:

Juste pour égaliser un peu le score, je dois dire que si j'avais lu les commentaires sur cette plante avant de l'accepter comme cadeau du jardin de ma sœur quelque temps avant 2001, je l'aurais jeté dans le compost. En l'état, il a été plutôt négligé dans le coin sec et ombragé de ma cour sous les buissons Rose of Sharon, et bordé par l'herbe. Il s'est propagé mais sans être envahissant. Il s'affaisse par temps très sec, mais peut-être que cela le maintient plus sous contrôle. Il fleurit en même temps que les buissons, donc c'est assez frappant. Cependant, je la regarde d'un œil différent et je serai plus vigilant pour la garder confinée.

Le 7 mars 2011, Pfg de (Pam) Warren, CT (Zone 5b) a écrit:

La mienne a été laissée sans surveillance pendant de nombreuses années en plein soleil, avec un bon sol, sans arrosage supplémentaire, mais elle est tondue sur trois côtés et a des rochers derrière elle. J'ai récemment essayé d'agrandir le lit pour ajouter quelque chose d'autre et il a immédiatement pris le relais. Alors oui, c'est magnifique, mais limitez sa course.

Le 9 mai 2010, javagrrl de Carlisle, MA a écrit:

C'est la femme qui l'a qualifiée d'intimidateur botanique qui l'a dit le mieux, mais permettez-moi d'ajouter mes deux cents. Cette plante est extrêmement envahissante et difficile à éliminer. Je l'ai fait planter dans un endroit sec et ensoleillé dans un sol riche mais je ne l'ai jamais arrosé. C'est dans l'est du Massachusetts. Les années un et deux, la plante avait l'air bien, mais cette année, elle s'est tellement répandue que j'ai tout arraché, ou du moins j'ai essayé de le faire. Il y a tellement de belles plantes bien élevées, et beaucoup d'autres qui se propagent, mais qui peuvent être arrachées facilement. Celui-ci ne vaut tout simplement pas la peine.

Le 25 avril 2010, clamzo de Charlestown, RI a écrit:

Extrêmement agressif dans la zone 6a. Il court et tue tout sur son passage. C'est dans un sol très sec et ombragé et ça ne s'arrête toujours pas! J'aime utiliser les fleurs dans les arrangements.

Le 5 avril 2010, JillHolly de Chicago, IL a écrit:

J'ai essayé de contenir cela en l'entourant de clignotants en aluminium. (Enterrer qui était TRÈS une tâche car il descendait un bon 5 ou 6 pouces!) La salicaire est passée par-dessus le clignotant, sous le clignotant, À TRAVERS le clignotant! Une fois que j'ai réalisé que cette chose ne serait pas contenue, il m'a fallu un été de fouilles et de produits chimiques, mais je m'en suis débarrassé. Alors soyez prévenu! C'est Chicago, zone 5, PAS un site trop humide.

Le 13 juillet 2009, SleepyMaggie de Youngsville, NC (Zone 7a) a écrit:

J'ai trouvé un grand stand de cette plante au bord de ma cour lorsque nous avons déménagé ici et j'en ai été ravi pendant plusieurs années consécutives. Il fleurit abondamment et de manière fiable, même en cas de sécheresse, pendant six semaines complètes, et reste vert et luxuriant une fois la floraison terminée.

Mais oui, il se propage chaque année! Heureusement, celui qui l'a planté à l'origine l'a planté dans un endroit qui est tondu régulièrement. C'est peut-être le secret pour garder des plantes agressives. Je suis sûr qu'il aurait envahi la frontière il y a longtemps s'il avait été planté là-bas.

À quiconque se demandait si cette plante avait été vue comme un buisson: Vous pensez peut-être à Clethera (parfois appelée Summersweet - Clethra alnifolia) Cela ressemble beaucoup à ça et c'est ce que j'espérais au début. Ce howev. en savoir plus heu est un interdit, pas un arbuste, même si le "cletheroides" dans le nom latin de cette Loostrife nous fait savoir que nous ne sommes pas les seuls à voir la similitude! Summersweet, cependant, a un parfum merveilleux et, pour autant que je sache, n'est pas du tout envahissant, donc si vous envisagez de mettre cela dans la frontière, j'irais certainement pour le vrai Clethera à la place!

Le 20 juin 2009, beagle744 de Milwaukee, WI a écrit:

J'ai acheté 3 petites plantes il y a 3 ans. Je suis venu ici et j'ai lu à quel point c'était invasif et je les ai immédiatement déterrés seulement 2 jours après les avoir plantés.

Je les mets dans une grande jardinière décorative en plastique (avec seulement 2 petits trous de drainage). Le planteur se trouve à l'ombre et ils y font assez bien. Chaque automne, je coule la jardinière et la retire au printemps. Ils reviennent chaque année, restent contenus dans la jardinière et égayent un coin autrement sombre de mon jardin.

Le 18 juin 2009, brcasrvr2001 de Grandview, MO a écrit:

Argghhhhhhhh. Je regrette le jour où j'ai acheté ce tyran botanique! À partir de seulement 3 1 gal. plantes il y a trois ans, je les arrache par les ARMLOADS. Il a envahi mon jardin de pluie enveloppant les hostas, l'euphorbe et l'échinacée de Mme Robb. Cela peut être bon pour une TRÈS GRANDE zone que vous souhaitez naturaliser, mais ne joue certainement pas bien avec les autres! Belle plante avec de belles fleurs si cette plante est TOUT ce que vous voulez dans votre jardin.

Le 11 mai 2009, Ruplenas de Weymouth, MA a écrit:

Première et même deuxième saisons de croissance, cette plante était un délice. Ce printemps (troisième année dans notre jardin, zone 5, partie soleil), il a envahi près de la moitié du jardin, envahissant les hémérocalles et même le baume d'abeille. Il y a trop d'autres plantes bien élevées à inclure dans les jardins pour même envisager cela! Maintenant, des amis jardiniers me disent que Round-up est le seul moyen d'éliminer cette plante. Ne le plantez pas et évitez les pépinières qui le vendent!

Le 8 mars 2009, ptkexpres de Rolla, MO (Zone 5b) a écrit:

Il est magnifique en fleur et a un beau feuillage vert quand ce n'est pas le cas. Je l'ai planté en plein soleil dans un lit qui reçoit TRES peu d'attention et presque pas d'arrosage sauf pendant les périodes de sécheresse prolongée. Il n'a jamais essayé de réensemencer en dehors du lit, mais la seule plante avec laquelle j'ai commencé il y a cinq ans s'est transformée en une belle grosse touffe. Ce printemps, je vais le diviser et en déplacer d'autres pour que je puisse en profiter encore plus.

Peut-être que cette plante est «envahissante» si elle est cultivée dans une zone constamment humide (comme la salicaire pourpre), mais cultivée là où elle est maintenue assez sèche, c'est une plante très bien élevée et une de mes préférées.

Il fait de belles fleurs coupées à ajouter à un bouquet mixte.

Je voudrais al. en savoir plus alors soyez merveilleux cultivé dans un lit à thème blanc.

Le 6 août 2008, ballardgirl de Seattle, WA a écrit:

J'apprécie vraiment cette plante. Les passants s'arrêtent toujours pour le regarder (surtout quand il porte une "tête" et deux "becs" - lol) et commenter. Cependant, en plein soleil et dans un sol continuellement humide ou argileux (à côté de votre étang à poissons ou près de la rive du lac de votre cabane), il deviendra certainement un invité indiscipliné. Je recommande de planter un col de cygne en plein soleil ou du côté nord de la maison. Tant qu'il n'est pas autorisé à sécher, il fonctionnera bien et ne deviendra pas envahissant, même si vous voudrez peut-être le diviser à chaque automne et en donner à ces passants ou amis jardiniers. :)

Le 6 août 2008, des nectarplants de Battle Ground, WA ont écrit:

Ici, dans la région de Portland, Oregon, je suis capable de cultiver cela sans trop de problèmes. Je l'ai dans mon jardin depuis 3-4 ans et je trouve que je dois faire le tour du périmètre extérieur de la plante une fois par an pour tirer / couper les ventouses afin qu'elles ne dépassent pas environ 3 pieds de diamètre.

Le 11 juillet 2008, victorgardener de Lower Hudson Valley, NY (Zone 6b) a écrit:

Le 24 juin 2008, grik de Saint Paul, MN a écrit:

Ne plantez pas cela. Derrière ses fleurs blanches innocentes se cache une plante maléfique qui vous tourmentera pour le reste ou vos jours de jardinage. J'ai adoré son apparence à un moment donné.

Cette plante est Glenn Close dans Fatal Attraction.

Le 3 juin 2008, MGECPA d'Erie, PA a écrit:

Quelqu'un a-t-il déjà vu cela comme un buisson? Chaque liste que j'ai trouvée la classait comme une plante envahissante, mais ma mère avait l'habitude d'avoir deux buissons qui ressemblaient exactement à ça. J'adorerais en avoir un si je pouvais le trouver. Quelqu'un sait-il ce que cela pourrait être?

Le 13 mai 2008, MissFabulous de Dunkerque, NY (Zone 6a) a écrit:

Bien que certains puissent avoir des problèmes avec cette plante, j'ai constaté qu'elle avait été étouffée par d'autres plantes beaucoup plus agressives. Ma mère l'a planté il y a des années et nous n'en sommes plus qu'à une grosse touffe dans "The Darwin Garden", c'est-à-dire son lit de vivaces qui a été négligé pendant plusieurs années, que j'essaie maintenant de restaurer. Au lieu de traîner partout, il semble s'installer en jolies touffes soignées. Il est idéal pour couper et ajouter un matériau de remplissage magnifique dans les compositions de fleurs coupées. Comme d'autres l'ont mentionné, il est facile de tirer s'il finit là où vous ne le voulez pas car il a un système racine limité et court. Je ne l'ai pas vu sortir de nulle part comme le myrte et d'autres plantes, mais tout ce que vous plantez doublera constamment.

Le 14 juin 2007, Tsvyetok de Minneapolis, MN a écrit:

Tous mes amis m'ont prévenu, mais j'ai été tellement pris par des grappes de salicaire à col de cygne que j'avais vues dans un jardin public voisin que je l'ai quand même planté. Dieu merci, c'était à l'arrière de l'une de mes frontières, donc il ne pouvait se propager que dans trois directions et non quatre. Les fleurs sont incroyables, surtout si elles attrapent le vent. Mais il s'est avéré très difficile à contenir. Ces coureurs - qui ressemblent étrangement à des câbles en caoutchouc rouge - vont partout. Cela n'a pas été amusant de les extraire d'une rose arbustive voisine chaque année. Les taches solaires, qui sont également des épandeurs prolifiques, sont beaucoup plus faciles à éliminer. Les racines de GL vont plus loin. Beaucoup plus profond.

J'ai utilisé un matériau de bordure en caoutchouc pour essayer de l'enfiler lorsque je l'ai planté pour la première fois, mais cela a survolé en une seule saison. Rien ne semble retenir. en savoir plus.

Cette année, mon GL a été touché par un sale cas de rouille. Cela a été une mauvaise année pour cela au Minnesota, mais je pense que cela a frappé mon col de cygne le plus durement. C'était la dernière goutte. Hier soir, je suis sorti et j'ai tout creusé. Je suis sûr que je vais le faire pendant longtemps, tout comme je l'ai fait avec la célèbre plante désobéissante il y a quelques années.

Afin d'éradiquer une telle bête, j'ai deux conseils. Depuis que j'ai un penchant pour les espèces envahissantes, je suis devenu un expert. 1) Faites attention à ce que vous plantez à sa place. Une créature aux multiples tiges pourrait bien être une erreur, car les fantômes de la salicaire et de son obéissance peuvent secrètement s'entrelacer parmi le nouvel invité. Je recommande quelque chose comme les lillies orientales, qui ont un look très différent et rendent la recherche de reliques de salicaire beaucoup plus facile à identifier. 2) Si tout le reste échoue, couvrez l'ancienne section du jardin avec du plastique noir pendant une saison. C'est moche, mais ça va cuire n'importe quoi à mort. Cela a finalement à peu près fait l'affaire pour la plante obéissante, et cela peut le faire pour la salicaire.

Le 29 mai 2007, Kluckaduck de Chanhassen, MN a écrit:

Je suis d'accord sur le caractère envahissant de cette plante. J'ai acheté 6 plantes au total, en plantant trois dans un motif triangulaire sur les côtés d'un lilas. En trois ans, il a complètement repris mon lit de vivaces de 20 pieds. Moi aussi, je l'éloigne de mes plantes vivaces, mais il se bloque maintenant contre mon trottoir et ma bordure. Je ne veux pas tout retirer car j'aime son apparence, mais je pense à le ramener en forme de touffe et à le contourner.

J'ai vu que cette usine est maintenant illégale à distribuer dans le MN - est-ce que quelqu'un sait si c'est vrai ??

Le 10 avril 2006, magicgarden de Charlotte, Caroline du Nord a écrit:

Cette plante est DU DIABLE !! Sérieusement, je l'ai planté il y a 9 ans et je le tire toujours. Il est vraiment impossible de l'irradier - nous l'avons retiré - arrondi - tout fait mais mis le feu. Terriblement envahissant, il prendra tout simplement le contrôle de toute votre cour.

Le 14 avril 2005, fosty de Montclair, NJ a écrit:

Lorsque nous avons emménagé dans notre nouvelle maison il y a 4 ans, nous avons été très satisfaits du magnifique jardin dont nous avons hérité du propriétaire précédent. Alors que je commençais mon voyage dans les rangs du jardinage, j'ai apprécié la salicaire à col de cygne pour la vie ajoutée pendant les mois chauds d'été. Quatre ans plus tard, je suis devenu en disgrâce avec ce monstre. Quand quelques plantes vivaces remarquables ont cessé de revenir il y a 2 ans, je ne savais pas quoi penser. Maintenant que je vois ces racines blanches rougeâtres (magenta) dépassant à travers le parterre de fleurs et détruisant ma «nouvelle» pelouse, je soupçonne que la salicaire est à blâmer. J'imagine qu'il a aimé la zone humide créée lorsque nous avons réensemencé notre pelouse et avons décidé de rejoindre la fête.

Le 30 décembre 2004, lmelling d'Ithaca, NY (Zone 5b) a écrit:

La salicaire à col de cygne n'est pas agressive dans mon jardin. Je l'ai planté à côté du phlox d'un côté, des hémérocalles de l'autre et juste de l'herbe ordinaire du troisième. Il est à cet endroit depuis environ 6 ans, et bien qu'il ait grandi en circonférence (je lui ai donné beaucoup de place), il n'a pas essayé de pousser en dehors de sa zone.

En 1997, ma belle-mère m'a donné une touffe de 12 "de cette plante vivace pour mon jardin, mais m'a dit qu'elle pouvait être envahissante. J'ai décidé de la planter à l'autre bout où le contrôle pourrait être plus facile. À cet endroit dans le jardin il y a à peu près plein soleil et nous avons un mélange de limon argileux et de sol argileux plus dur, avec peu d'amendements. Les sources sont abondantes dans cette zone du jardin donc je dois rarement l'arroser. au printemps, ces plantes reçoivent rarement d'autres soins.

Le 29 décembre 2004, vavsie de Corfou, NY a écrit:

Je ne peux pas vraiment dire si la salicaire à col de cygne (sans rapport avec la salicaire violette - famille totalement différente. Elle est liée à la salicaire des jardins et à la salicaire frangée - toutes appartiennent à la famille Primrose.) Sera difficile à contrôler où je la mets, mais j'ai de grands espoirs . J'utilise des plantes comme celle-ci dans les zones où rien ne pousse et où il passe beaucoup de temps dans un trou de boue. Il est planté de guimauve et de graines Joe Pye Weed, Yarrow et maintenant Ligularia. Il y a une tondeuse à gazon dimensionnée entre les plantes et la zone humide arbustive, et elle est tondue plusieurs fois par an.

D'après ce que j'entends ici et dans mon club de jardinage, cela peut être bon pour des circonstances spécifiques, mais seulement si vous avez le temps et l'expertise pour garder un œil dessus.

Le 9 août 2004, Conniecola de Lincoln, NE a écrit:

Cela ressemble à une belle plante. Est-ce que quelqu'un sait si c'est la même chose que la salicaire pourpre? Celui-là n'est pas autorisé à pousser ici à Lincoln, Ne. Elle est considérée comme une mauvaise herbe nuisible et n'est pas du tout autorisée. De nombreux jardiniers de la ville ont été condamnés à des amendes pour leur culture. I guess it does something to streams and such.

On Aug 8, 2004, windreader from Cazenovia, NY wrote:

while I have found the Gooseneck Loosestrife to be very aggressive, I have had little trouble dealing with it. I like it when my plant all grow and mush together. when this guy starts growing where I don't want it I just pull it out. the roots come up easily. it will try to grow back, but I just yank them out again.

On Aug 7, 2004, thehumblebumble from Heber Springs, AR (Zone 7b) wrote:

Ideal perennial for shade or a moist sunny location. It will spread quickly so keep watch on the plant or plant where you don't mind it roaming. Very tough perennial and easy care!

On May 5, 2004, ZaksGarden from Winston Salem, NC wrote:

This plant is a lovely ground cover, and has the most unique blooms. It does well almost anywhere I have planted it, but if you are not VERY careful this little fellow will take over your entire garden. I planted 2 plants and within 2 years it spread throughout half of my backyard. Now I have it in a little corner of my garden, and as long as you keep it UNDER CONTROL it is a lovely addition to any garden.

On Apr 28, 2004, Cascade_Colonel from Portland, OR wrote:

I love gooseneck. Yes it can be invasive but you have to plant it where you want a strong grower. I mix it with nicotina, cosmos, delpheniums and they simply spill out beautiful gooseneck flowers and fill in all the gaps that weeds would normally try to fill in. They are perfect flowers for cut flower arrangements. Not a good plant for someone who wants to not be an active gardener. It will spread rapidly if you do not maintain your yard.

This plant was in an almost sunless north-side flowerbed when we bought our old house in MD 2 years ago. I have never seen any plant do so well in such an uninviting environment. The house is on a lovely ridge but the location is hard on plants due to the heavy clay and stony soil, little water retention, and full exposure to cold north winds in the winter. This plant has thrived on the adverse conditions and we still have to work to keep it contained in its bed. Still, it's nice to have anything flower in the spot that it's in. I'm sure the previous owner planted it there simply because the loosestrife was one of the few plants that could survive in that spot.
Mind you the south side of our house is a whole different micro-climate. It's amazing.

On Jul 16, 2003, PurplePansies from Deal, NJ (Zone 7a) wrote:

(I garden in the Mid-Atlantic). Pretty, graceful white flowers. Children love them as they look like gooseheads. Grows in sun to part shade in a variety of soils. Very easy. As stated, can be very invasive. Spreads by the roots. Plant in a pot or a confined area. Not a plant for the perennial garden, (will choke out other plants, even chokes out mint!). However, planted where you want it to spread, or where you need to take up space or cover a bare patch, and quickly, or where nothing else grows, it's perfect. Mine spreads beneath a lilac bush with violets where nothing else grows. Will choke out weeds. Bees love them. Pretty for cutting. Clip after flowering to prevent seed set, (although primary means of spreading is by the roots).

this plant is extremely invasive and attracts wasps. i have been trying to eradicate it from my garden for two seasons and i aggressively wipe out any sign of remains because i have learned the hard way that this plant spreads extremely fast. i wish someone had forewarned me about this plant before i allowed it in my garden.

On Feb 2, 2003, Karenn from Mount Prospect, IL (Zone 5a) wrote:

Even heavy clay soil does not stop this thug! Yes, the flowers are attractive and different - they bring a chuckle to lots of people but this plant runs amuck too easily for my liking. Even planted in a "bottomless pot" for control, this one is strong enough to break apart the pot!

On Feb 1, 2003, lupinelover from Grove City, OH (Zone 6a) wrote:

Every bit of root left in the soil will re-sprout.

Heavy clay and standing water seems to control its invasiveness somewhat, but good loam makes it impossible to completely eradicate.

Beautiful flower, but it will take over the garden. Very hard to control.

On Aug 31, 2002, Terry from Murfreesboro, TN (Zone 7a) wrote:

Good tough, adaptable plant so long as you have a spot for it, and keep an eye on it - it can be a bit "thuggish" if you don't.

A beautiful perennial that will accept a lot of morning and mid-day sun (zone 5). Gorgeous blooms atop 2' plant appears mildew resistant, spreads but is easily controlled. Transplants easily.


It's the thugs that spread by rhizomatous rhizomes that present the biggest problem. A good tip-off that a plant is a potential thug is when it's described as vigorous. (Or when a fellow gardener has a lot of it to give away - every year.) Ask anyone who has ever planted running bamboo or ribbon grass. Some folks love these plants to still want these aggressive spreaders in their gardens. If you decide to give them a try, controlling them can be an ongoing chore. The following techniques will help control them, but they won't contain them entirely.

  1. Move them where they will not thrive
  2. Deadhead self-sowers, before they go to seed
  3. Use plants that spread by rhizomes in containers, as annuals
  4. Put some sort of border in the ground, so the roots cannot spread.
  5. Choose hybrids that are either sterile, so they do not self-sow at all, or that at least do so less vigorously.
  6. Choose variegated varieties, which tend to be slower growers

The list of aggressive plants is long and varies from area to area. It includes trees, shrubs, ornamental plants, and edibles. There isn't room here to list them all, but here are 10 common garden plants that you might not have suspected.


Care Of Gooseneck Loosestrife - Growing Gooseneck Loosestrife In Gardens - garden

Ornamental Features

Gooseneck Loosestrife features unusual spikes of white flowers rising above the foliage from mid to late summer. The flowers are excellent for cutting. Its pointy leaves are emerald green in color. As an added bonus, the foliage turns a gorgeous coppery-bronze in the fall. The fruit is not ornamentally significant.

Landscape Attributes

Gooseneck Loosestrife is an herbaceous perennial with an upright spreading habit of growth. Its medium texture blends into the garden, but can always be balanced by a couple of finer or coarser plants for an effective composition.

This is a high maintenance plant that will require regular care and upkeep, and is best cleaned up in early spring before it resumes active growth for the season. It is a good choice for attracting butterflies to your yard. Gardeners should be aware of the following characteristic(s) that may warrant special consideration

  • Invasive
  • Self-Seeding

Gooseneck Loosestrife is recommended for the following landscape applications

  • Mass Planting
  • Utilisation générale du jardin
  • Naturalizing And Woodland Gardens
  • Bog Gardens

Planting & Growing

Gooseneck Loosestrife will grow to be about 3 feet tall at maturity, with a spread of 3 feet. When grown in masses or used as a bedding plant, individual plants should be spaced approximately 24 inches apart. It tends to be leggy, with a typical clearance of 1 foot from the ground, and should be underplanted with lower-growing perennials. It grows at a fast rate, and under ideal conditions can be expected to live for approximately 10 years.

This plant does best in full sun to partial shade. It is quite adaptable, prefering to grow in average to wet conditions, and will even tolerate some standing water. It is not particular as to soil type or pH. It is somewhat tolerant of urban pollution. This species is not originally from North America. It can be propagated by division.


Gooseneck Loosestrife

Gooseneck loosestrife is one of the few plants that deserves such a descriptive common name -- a number of them in bloom truly look like a gaggle of geese ready to honk at an intruder. The genus is named after King Lysimachus of Thrace.

Description of gooseneck loosestrife: Gooseneck loosestrifes have alternate, simple leaves on stout stems that grow to 3 feet tall. They end in nodding whorls of small, white flowers that bloom in the summer. Ease of care: Easy.

Growing gooseeneck loosestrife: This particular member of the loosestrifes prefers a good, well-drained, moist soil in full sun or partial shade. If the site is to its liking, it will quickly spread -- so contain the roots if necessary.

Propagating gooseneck loosestrife: By division or by seed.

Uses for gooseneck loosestrife: Put these plants in a moist part of the bed or border or use them unrestrained in the wild garden. They are also excellent cut flowers.

Gooseneck loosestrife related species: Lysimachia punctata, or the garden loosestrife, is an old-fashioned garden plant with bright yellow flowers that whorl around the stem among the leaves. Height is between 2 and 3 feet, blooming in early summer. It will tolerate drier soil if given partial shade.

Gooseneck loosestrife related varieties: Geisha is variegated with cream and yellow.

Scientific name for gooseneck loosestrife: Lysimachia clethroides


Lysimachia clethroides

Plant does not flower in January

Plant does not flower in February

Plant does not flower in March

Plant does not flower in April

Plant does not flower in May

Plant does flower in June

Plant does flower in July

Plant does flower in August

Plant does not flower in September

Plant does not flower in October

Plant does not flower in November

Plant does not flower in December

  • Botanical name:Lysimachiaclethroides
  • Common name: Gooseneck loosestrife
  • Famille: Primulaceae
  • Plant Type: Perennial, Deciduous

Gooseneck loosestrife, Lysimachia clethroides, is a fast-growing clump-forming perennial, bearing fresh green, pointed leaves, which turn orange-red briefly before falling in autumn. Its saucer-shaped flowers grow on long, slender arching spikes, reminiscent of a goose neck. It’s perfect for growing in a mixed herbaceous border, where its flowers will attract a wealth of insects.

Grow Lysimachia clethroides in humus-rich, moist soil in full sun or partial shade. It may need support. Cut back after flowering and dig up new shoots to control its spread.


Voir la vidéo: Récuperer les graines et semences des fleurs


Article Précédent

Microbes dans le sol - Comment les microbes du sol affectent-ils les nutriments

Article Suivant

Pteris